Le FBDFQ dévoile les finalistes des Bédéis Causa 2016 et annonce le nouveau prix Jacques-Hurtubise

mosaique_bedeiscausa_webLe 29e Festival de la BD francophone de Québec arrive à grands pas et l’organisation est heureuse de dévoiler les finalistes de ses prix Bédéis Causa. Remis depuis les débuts de l’événement, qui se déroule cette année du 13 au 17 avril, les prix Bédéis Causa cherchent à récompenser ce qui se fait de mieux en matière de bandes dessinées, particulièrement celles créées par les auteurs d’ici. En plus des six prix remis lors de la cérémonie qui se déroulera au Musée de la Civilisation de Québec, le samedi 16 avril prochain à 19 h, le FBDFQ est fier d’ajouter une nouvelle récompense : le prix Jacques-Hurtubise.

LE PRIX JACQUES-HURTUBISE

Décerné sur dépôt de candidature, le prix Jacques-Hurtubise se veut une façon de favoriser la nouvelle création et les auteurs émergents au Québec. Cette bourse de 1 000$, offerte par BROUILLARD Communication, est destinée à aider un(e) auteur(e) à mener à terme un projet déjà en chantier de publication en autoédition. En plus de la bourse, le lauréat sera invité à présenter une exposition de son travail lors de la prochaine présentation du FBDFQ. Pour être éligibles, les candidats devront déposer d’ici le 1er avril un dossier présentant leur projet, celui-ci

comprenant notamment un extrait sous forme de planche ou d’esquisses, ainsi qu’un synopsis complet. Les gens intéressés à soumettre leur dossier peuvent accéder à tous les détails et au formulaire d’inscription sur la page d’accueil du http://www.fbdfq.com.

« C’est un plaisir pour moi de m’associer au FBDFQ comme donateur récurrent pour ce nouveau prix car je porte une grande estime au regretté Jacques Hurtubise et, comme lui, je trouve extrêmement important d’appuyer la relève. Partenaire de la première heure du festival, il faut aussi dire que j’entretiens une histoire d’amour avec la bande dessinée depuis plus de 50 ans. », affirme Jean Brouillard, président de BROUILLARD Communication. « Avec son complice Pierre Huet, Jacques Hurtubise m’a donné, ainsi qu’à plusieurs autres dans les années 80, la chance de collaborer au magazine CROC avec un groupe de rédacteurs et d’illustrateurs de Québec. Ça ne s’oublie pas ! », poursuit-il.

Auteur, scénariste et éditeur, Jacques Hurtubise nous a quittés subitement en décembre dernier. Ardent promoteur du 9e art québécois, il est considéré de façon unanime comme l’une des personnalités les plus importantes dans le développement de la BDQ. Alliant une créativité sans borne, une passion pour le médium et un talent d’entrepreneur inné, il a su contribuer de façon importante à l’essor de l’édition de bande dessinée au Québec et à la professionnalisation de ses artisans.

 

BÉDÉIS CAUSA 2016 – LES FINALISTES

Prix Réal-Fillion

Auteur québécois, scénariste ou dessinateur, s’étant le plus illustré avec son premier album professionnel.

  • Valérie Amiraux, scénariste, pour Salomé et les hommes en noir (Bayard)
  • Grégoire Normand, scénariste, pour La Petite patrie (La Pastèque)
  • Mat Ordog, pour Les Pieds palmés, tome 1 – Les terres arides (Michel Quintin)

Grand prix de la ville de Québec

Meilleur album de langue française publié au Québec.

  • Paul dans le Nord, de Michel Rabagliati (La Pastèque)
  • La Petite Patrie, de Julie Rocheleau et Grégoire Normand, d’après l’œuvre de Claude Jasmin (La Pastèque)
  • Promise, tome 3 – Incubus, de Mikaël et Thierry Lamy (Glénat Québec)
  • Whitehorse, première partie, de Samuel Cantin (Pow Pow)
  • C’est pas facile d’être une fille, tome 2 – Tout va bien aller, de Bach (Mécanique générale)

Prix Albéric-Bourgeois

Meilleur album de langue française publié à l’étranger par un auteur québécois, dessinateur ou scénariste.

  • La Colère de Fantomas, tome 3 – À tombeau ouvert, de Julie Rocheleau et Olivier Bocquet (Dargaud)
  • Les Nombrils, tome 7 – Un bonheur presque parfait, de Delaf et Dubuc (Dupuis)
  • Broadway, une rue en Amérique, tome 2, de Djief (Quadrants)

Prix Maurice-Petitdidier

Coup de cœur du jury pour album francophone publié à l’étranger.

  • Undertaker, tome 1 – Le Mangeur d’or, de Ralph Meyer et Xavier Dorison (Dargaud)
  • Les Équinoxes, de Cyril Pedrosa (Dupuis)
  • Le Rapport de Brodeck, tome 1 – L’autre, de Manu Larcenet et Philippe Claudel (Dargaud)

Prix traduction

Coup de cœur du jury pour album publié en français et issu d’une traduction.

  • Le Sculpteur, de Scott McCloud (Rue de Sèvres)
  • Thrashed, de Derf Backderf (Ça et Là)
  • Je n’ai rien oublié, de Ryan Andrews (Ryan Andrews)

Lors de la cérémonie, l’organisation du FBDFQ remettra également le Prix Albert-Chartier, décerné à chaque année en hommage à un individu ou organisme ayant marqué le monde de la bande dessinée francophone au Québec.

Rappelons que la présente édition des Bédéis Causa porte sur les albums publiés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2015. Comme à l’habitude, la sélection des finalistes a été effectuée par un jury formé de libraires et de chroniqueurs spécialisés.

29e FBDFQ: célébrer le 9e art dans la Capitale

auteurs_29fbdfqc

Pour une 29e année, le Festival de la bande dessinée francophone de Québec (FBDFQ) s’amène dans la capitale pour célébrer le 9e art et ses artisans. Du 13 au 17 avril, plus de 120 auteurs du Québec et d’ailleurs seront au rendez-vous pour rencontrer les lecteurs et participer à une généreuse programmation. Des animations, des démonstrations, des expositions et de nombreux spectacles animeront divers lieux culturels, notamment le Salon international du livre de Québec, le Musée de la Civilisation, le Musée national des beaux-arts du Québec et la Maison de la littérature. L’ensemble de la programmation de cette 29e présentation, dont l’affiche a été réalisée par l’auteur de la très populaire série L’Agent Jean, Alex A., sera lancé graduellement d’ici le 15 mars.

Cette année, parmi les auteurs participants au FBDFQ, quatre créateurs seront particulièrement mis de l’avant lors de rencontres spéciales tenues durant l’événement : les québécois Alex A., auteur de la très populaire série L’Agent Jean, et Bach, remarquée pour sa série C’est pas facile d’être une fille, accompagnés de l’auteure française Chloé Cruchaudet, dont l’album Mauvais genre a remporté de nombreux prix, et de l’espagnol Rubén Pellejero, talentueux dessinateur qui récemment a eu le plaisir de reprendre la mythique série Corto Maltese. « Ces auteurs sont représentatifs de la variété présente dans la programmation et des collaborations qui l’animeront, c’est un grand plaisir de les accueillir. », précise Thomas-Louis Côté, directeur du FBDFQ.

Front Froid lance La Ligne rouge

Front Froid est heureux de vous inviter au lancement de La Ligne Rouge. L’événement aura lieu dimanche le 28 février de 13 h à 16 h à la librairie Planète BD, située au 3883, rue Saint-Denis à Montréal.

La Ligne Rouge est une série de bandes dessinées réalisée en collaboration avec le Conseil des arts de Montréal et qui a été prépubliée dans le Journal Métro au courant de l’année 2015.

Le projet collaboratif rassemble cinq vétérans de Front Froid à la production : Olivier Jobin et Dominique Carrier au scénario, Jeik Dion au storyboard, Julien Paré-Sorel à l’encrage et Olivier Carpentier à la colorisation.

Le Front 5, auquel Olivier Jobin et Julien Paré-Sorel ont participé, s’est vu décerner le prix Meilleure BD francophone Expozine 2013,alors que les autres artistes ont reçu les nominations suivantes pour leurs publications respectives : prix Réal-Fillion, auteur québécois, scénariste ou dessinateur, s’étant le plus illustré avec son premier album professionnel, Bédéis Causa 2014 ; Bédélys indépendant, meilleure bande dessinée de langue française auto-éditée et auto-distribuée au Québec, Bédélys 2014 ; Meilleur créateur de bande dessinées web, Joe Shuster 2014 ; prix Réal-Fillion, auteur québécois, scénariste ou dessinateur, s’étant le plus illustré avec son premier album professionnel, Bédéis Causa 2015.

Front Froid est un organisme à but non lucratif voué à la promotion de la bande dessinée québécoise de genre. Fondé en 2007, le projet s’est d’abord développé comme une plate-forme web de réseautage pour les artistes et de partage d’œuvres reliées à la BD.

Front Froid a édité 8 numéros de son collectif annuel Le Front et se prépare maintenant à lancer son nouveau collectif Réservoir à l’été 2016. Depuis l’automne 2012, la collection Anticyclone propose des albums solos. La ligne éditoriale et les publications de Front Froid s’apparentent à la littérature de genre.