Brigitte Archambault remporte le volet québécois du concours «La ville d’après»

Québec Ville de littérature et Québec BD ont annoncé ce jeudi que le volet québécois du concours international La ville d’après, lancé par la ville d’Angoulême, en association avec les Villes créatives de l’UNESCO en littérature, est remporté par l’autrice Brigitte Archambault. Sous le parrainage de Dany Laferrière, ce concours et l’exposition itinérante qui en résultera souhaitent valoriser la créativité en bande dessinée des différentes villes créatives, et partager une réflexion collective sur le devenir de nos villes au regard de l’expérience planétaire du COVID-19 et des nombreux questionnements soulevés par cette crise.

Sélectionnée parmi les nombreuses créations originales reçues, l’histoire en deux planches de Brigitte Archambault lui permet ainsi de remporter une bourse de 2 000 $, remise par la Ville de Québec, et le plaisir de voir son œuvre présentée dans l’exposition de tous les lauréats internationaux du concours. Elle verra également son œuvre évaluée par un jury international afin de courir la chance d’être invité à Angoulême pour l’inauguration de l’exposition, en 2021.

Lancé dans le cadre de 2020 – Année de la Bande dessinée, le concours La ville d’après est présenté en partenariat avec la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, l’École urbaine de Lyon et, au Québec, avec Québec BD. 

Plus d’informations sur le site de Québec BD

À propos de Brigitte Archambault

Brigitte Archambault, née en 1973, vit à Montréal. Elle évolue d’abord dans le milieu de l’art contemporain et expose dans quelques galeries au Québec. Elle travaille ensuite sur des projets de films d’animation, réalisant parfois ses propres courts-métrages. Parallèlement, elle trouve enfin le temps de concrétiser un rêve : celui de créer sa première bande dessinée, Le projet Shiatsung. Publié aux éditions Mécanique générale, l’album remporte en 2020 le Prix Réal-Filion du Festival Québec BD et le Prix BD du Salon du livre de Trois-Rivières, en plus d’une mention spéciale aux Prix Bédélys.

La BD québécoise en vedette dans «Strapazin»

Issu d’un projet de collaboration avec Québec BD, le magazine de langue allemande Strapazin, dédié à la bande dessinée contemporaine, lançait dernièrement un numéro spécial consacré exclusivement au 9e art québécois. Avec une parution initialement prévue pour coïncider avec la mise à l’honneur du Canada à la Foire du livre de Francfort, événement dont la version numérique a été inaugurée le 14 octobre dernier, ce recueil comporte des créations originales et des planches de 22 auteurs et autrices d’ici.

« À travers les œuvres et les artistes présentés, nous souhaitions vraiment montrer la diversité de la bande dessinée actuelle au Québec. Nous sommes très heureux du résultat et confiants que cette publication offre une belle vitrine à notre 9e art dans les pays germanophones », affirme Francis Desharnais, auteur et chargé du projet pour Québec BD.

Le numéro 140 de Strapazin, intitulé COMIC AUS QUÉBEC, comporte des textes sur la bande dessinée québécoise et plus de 80 pages avec des œuvres de Brigitte Archambault, Jimmy Beaulieu, Sophie Bédard, Iris Boudreau, Xavier Cadieux, Cathon, Julie Delporte, Ariane Denommé, Julie Doucet, Meags Fitzgerald, Alexandre Fontaine Rousseau, Philippe Girard, Michel Hellman, Martin Morin, Robert Marcel Lepage, Obom, Christian Quesnel, Julie Rocheleau, Richard Suicide, Leif Tande , Henriette Valium et Stanley Wany.

Pour commander un exemplaire du numéro 140 de Strapazin, disponible au coût de 8 €, il suffit de visiter le www.strapazin.ch.

Strapazin
Créé en 1984 à Munich et maintenant installé à Zurich, le magazine de bandes dessinées Strapazin est publié tous les trois mois depuis maintenant 36 ans. D’une grande qualité, chaque numéro est aussi éclectique que le groupe de 18 coéditeurs qui compose le comité de direction. Très branché sur la création actuelle, Strapazin publie des bandes dessinées et des récits illustrés de ligne claire à ligne crade, des artistes confirmés et d’avant-garde. Des centaines d’artistes de tous les continents y ont été présentés au fil des ans.

Kent State : prix Comics de la critique ACBD 2020

Pour la seconde année, l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée récompense spécifiquement une bande dessinée issue d’un pays de culture anglo-saxonne et adaptée en français par un éditeur francophone.

Le Prix Comics de la Critique ACBD 2020 est remis à Kent State, scénarisé et dessiné par Derf Backderf, publié par Abrams ComicArts et adapté en version française par les éditions Çà et là, sur une traduction de Philippe Toboul.

Ce comic-book documentaire parvient à créer de l’empathie pour les protagonistes d’un évènement historique américain tout en associant une rigueur d’enquête indiscutable. Cet album fait la démonstration de la maturité d’un auteur qui avait déjà marqué les esprits en France avec son glaçant Mon ami Dahmer. C’est une œuvre autant qu’un artiste qui s’installe, album après album, dans le 9e art mondial.

Les quatre autres titres en compétition étaient :

  • Batman créature de la nuit, scénarisé par Kurt Busiek, dessiné par John Paul Leon, publié chez Urban Comics
  • L’Histoire de l’univers Marvel, scénarisé par Mark Waid, dessiné par Javier Rodriguez, publié chez Panini Comics
  • Mind MGMT tome 1, écrit et dessiné par Matt Kindt, publié chez Monsieur Toussaint L’Ouverture
  • Sur la route de West, écrit et dessiné par Tillie Walden, publié chez Gallimard BD

Faute d’évènement physique réel pour cause d’épidémie de COVID-19, le prix sera envoyé à l’éditeur français et remis virtuellement au cours d’une séance en visio-conférence avec les membres de l’association.

Pour réécouter notre entrevue Derf Backderf, cliquez ici.