« Préférence système » d’Ugo Bienvenu, Grand Prix de la critique ACBD 2020

Au terme du troisième tour de scrutin, l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD) couronne Préférence système d’Ugo Bienvenu, publié chez Denoël Graphic, de son Grand Prix 2020.

Préférence système est le troisième album d’Ugo Bienvenu après les remarqués Sukkwan Island et Paiement accepté. L’auteur, né en 1987, y aborde une problématique d’actualité : le poids des données numériques et la place de  la machine dans notre quotidien. Son héros, forcé d’effacer des traces du passé, comme l’œuvre complète du poète anglais W.H. Auden ou 2001: l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick, choisit de s’enfuir, en compagnie du robot
qui porte son bébé… Une fascinante réflexion sur un futur pas si lointain, à la fois effrayant et magnétique.

Cette bande dessinée succède à Moi ce que j’aime, c’est les monstres – livre premier d’Emil Ferris, Grand Prix de la critique ACBD 2019.

Elle a été sélectionnée parmi les cinq titres de la dernière sélection du prix, discutée par les membres de l’ACBD lors du Festival bdBOUM, en novembre à Blois. Les quatre autres finalistes étaient :

  • Dans un rayon de soleil, de Tillie Walden (Gallimard)
  • Les Deux Vies de Pénélope, de Judith Vanistendael (Le Lombard)
  • Le Rapport W, Infiltré à Auschwitz, de Gaëtan Nocq (Daniel Maghen)
  • Révolution, t.1 : Liberté, de Younn Locard et Florent Grouazel (Actes Sud-L’An 2)

Le Grand Prix de la Critique ACBD a pour ambition de « soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte, un livre de bande dessinée, publié en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquant par sa puissance, son originalité, la nouveauté de son propos ou des moyens que l’auteur y déploie. »

L’ACBD compte 97 journalistes et critiques qui parlent régulièrement de bande dessinée dans la presse régionale et nationale écrite, audiovisuelle et numérique en France et dans d’autres pays francophones. Le Grand Prix de la Critique ACBD 2020 a été choisi parmi les 4362 nouveaux titres publiés dans l’espace francophone européen (France, Belgique, Suisse) entre le 1er novembre 2018 et le 31 octobre 2019.

Prix Jeunesse ACBD 2019 au « Fils de l’Ursari »

Au terme d’un vote, l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée (ACBD) a rendu son verdict et couronne Le Fils de l’Ursari de Xavier-Laurent Petit et Cyrille Pomès, paru chez Rue de Sèvres, de son Prix Jeunesse ACBD 2019.

Le Fils de l’Ursari ou l’histoire de Ciprian et de sa famille de montreurs d’ours. Ils sont venus à Paris de Roumanie, sous le coup de menaces. Et doivent une jolie somme à la mafia roumaine qui les a aidés à quitter leur pays. Installés dans un campement de fortune, qu’ils payent très cher aux bras français de leurs débiteurs, ils cherchent des euros (des « zoros »). Le jeune Ciprian, sorte de zébulon ultra malin, est fasciné par les joueurs d’échecs du jardin du Luxembourg. Ses facultés intellectuelles impressionnent, et sa vie bascule…

Le Fils de l’Ursari est un ouvrage vif, joyeux, et positif. Un découpage rythmé et un trait dynamique servent cette très belle adaptation du roman de Xavier-Laurent Petit — Grand Prix du Roman jeunesse 2017 — qui nous parle d’aujourd’hui.

Cette bande dessinée succède aux Croques T1 de Léa Mazé paru aux Editions de La Gouttière.

Elle a été sélectionnée parmi cinq titres issus d’un premier choix des membres de l’ACBD. Les
quatre autres finalistes étaient :

  • Les Amoureux de Victor Hussenot, éditions La Joie de Lire
  • Glouton, La terreur des glaces de B-Gnet, éditions BD Kids
  • Lettres d’amour de 0 à 10 de Susie Morgenstern et Thomas Baas, éditions Rue de Sèvres
  • Magus of the Library de Mitsu Izumi, éditions Ki-oon

Le Prix Jeunesse ACBD a pour ambition de « soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte, un livre de bande dessinée jeunesse, publié en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquant par sa puissance, son originalité, la nouveauté de son propos ou des moyens que l’auteur y déploie ».

L’ACBD compte 97 journalistes et critiques qui parlent régulièrement de bande dessinée dans la presse régionale et nationale écrite, audiovisuelle et numérique. Le Grand Prix de la Critique ACBD 2019 a été choisi parmi les 4100 nouveaux titres publiés dans l’espace francophone européen (France, Belgique, Suisse) entre le 1er novembre 2018 et le 31 octobre 2019.

La sélection du Prix Jeunesse-ACBD 2020

L’ACBD dévoile la sélection des cinq titres concourant pour le quatrième Prix Jeunesse-ACBD, établie par son comité de sélection.

Le nom du lauréat sera révélé lors de la cérémonie de remise du prix le samedi 30 novembre au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Il succèdera à Léa Mazé pour Les Croques, Éditions de la Gouttière, Prix Jeunesse ACBD 2018.

  • Les Amoureux de Victor Hussenot, éditions La Joie de Lire
  • Le Fils de l’Ursari de Xavier-Laurent Petit et Cyril Pomès, éditions Rue de Sèvres
  • Glouton, La terreur des glaces de B-Gnet, éditions BD Kids
  • Lettres d’amour de 0 à 10 ans, de Susie Morgenstern et Thomas Baas, éditions Rue de Sèvres
  • Magus of the Library de Mitsu Izumi, éditions Ki-oon

L’ensemble des adhérents de l’ACBD vont élire le lauréat parmi ces cinq titres jeunesse afin de «soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte, un livre de bande dessinée, publié en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquant par sa puissance, son originalité, la nouveauté de son propos ou des moyens que l’auteur y déploie».

Les 15 titres en compétition pour le Grand Prix de la critique ACBD 2020

L’Association des journalistes et Critiques de Bande Dessinée dévoile les quinze titres en compétition pour le Grand Prix de la critique ACBD 2020. Au terme d’un premier scrutin, les membres de l’ACBD ont sélectionné quinze titres parmi lesquels ils choisiront une sélection finale de cinq albums.

Celle-ci sera annoncée lors du Festival BD Boum à Blois, où se dérouleront les délibérations. Le lauréat, ultérieurement choisi par vote, sera dévoilé le 5 décembre.

Voici les quinze albums en lice, par ordre alphabétique :

  • Dans un rayon de soleil, de Tillie Walden, éditions Gallimard
  • Dans la tête de Sherlock Holmes, L’Affaire du ticket, de Benoît Dahan et Cyril Liéron, d’après Conan Doyle, éditions Ankama
  • Les Deux vies de Pénélope, de Judith Vanistendael, éditions Le Lombard
  • In Waves, d’AJ Dungo, éditions Casterman
  • Les Indes fourbes de Juanjo Guarnido et Alain Ayroles, éditions Delcourt
  • Le Loup, de Jean-Marc Rochette, éditions Casterman
  • Les Nymphéas noirs, de Didier Cassegrain et Fred Duval, d’après Michel Bussi, éditions Dupuis
  • #Nouveau contact, de Bruno Duhamel, éditions Grand Angle / Bamboo
  • Le Patient, de Timothé Le Boucher, éditions Glénat
  • Préférence Système, d’Ugo Bienvenu, éditions Denoël Graphic
  • Le Rapport W, Infiltré à Auschwitz , de Gaëtan Nocq, éditions Daniel Maghe
  • RévolutionTome 1 : Liberté, de Younn Locard et Florent Grouazel, éditions Actes Sud-L’An 2
  • Le Roman des Goscinny, de Catel, éditions Grasset
  • Senso, d’Alfred, éditions Delcourt
  • Spirou, L’Espoir malgré toutun peu plus loin vers l’horreur, d’Emile Bravo, éditions Dupuis

Les prix de l’ACBD ont pour ambition de « soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte, des livres de bande dessinée, publiés en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquants par leur puissance, leur originalité, la nouveauté de leur propos ou des moyens que les auteurs y déploient ».

Le Prix de la critique ACBD de la BD québécoise 2019 décerné à «La Petite Russie»

L’ACBD, l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée, a le plaisir de décerner le Prix de la critique ACBD de la bande dessinée québécoise 2019 à La Petite Russie de Francis Desharnais, édité par les éditions Pow Pow.

Avec cet ouvrage très personnel, Francis Desharnais plonge ses lecteurs en pleine colonisation de l’Abitibi, une région forestière au nord du Québec. On y suit le parcours de Marcel, le grand-père de l’auteur, qui s’installe en 1947 à Guyenne afin de réaliser son rêve : devenir cultivateur. Il prend ainsi possession d’une terre, fonde une famille et s’implique politiquement.

Or, Guyenne n’est pas un village comme les autres. Il s’agit d’une coopérative catholique où les membres reversent 50 % de leur salaire à l’établissement de la colonie, et où les décisions sont prises en assemblée. Si ce modèle social permet d’éviter la précarité, la communauté demeure toutefois divisée entre bûcherons et agriculteurs, ainsi qu’entre hommes et femmes. Au fil des ans, l’histoire familiale des Desharnais devient donc celle d’une fascinante expérience solidaire et humaine.

La régularité de Francis Desharnais

L’ACBD tient à souligner la qualité du travail de Francis Desharnais et sa régularité projet après projet. L’auteur de Québec s’était d’ailleurs déjà distingué avec ses deux précédentes bandes dessinées publiées chez Pow Pow, à savoir La guerre des arts et Les premiers aviateurs, pour ne citer qu’elles.

Le Prix de la critique ACBD de la bande dessinée québécoise, qui vise à mettre en valeur la créativité, la diversité et la richesse de la bande dessinée québécoise au-delà des frontières du Québec, sera remis le vendredi 22 novembre 2019, à 13 h 45, au Salon du livre de Montréal en présence de Siris, le lauréat 2018 qui lui remettra un trophée réalisé de sa main.

La Petite Russie a été choisie par un vote des adhérents de l’ACBD (97 membres actifs) parmi l’ensemble des ouvrages de bande dessinée publiés par des auteurs québécois entre le 1er juillet 2018 et le 30 juin 2019.

L’ACBD recommande aussi Contacts et Folk

L’ACBD tient également à recommander la lecture des deux autres ouvrages finalistes du Prix : « Contacts » de Mélanie Leclerc, publié par Mécanique générale, et le premier épisode de « Folk » d’Iris, publié aux éditions de La Pastèque.

Prix Comics de la Critique ACBD 2019 : un gagnant en hommage au King

Pour la première année, l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD) récompense spécifiquement une bande dessinée issue d’un pays de culture anglo-saxonne et adaptée en français par un éditeur francophone. Ce prix rejoint les prix Asie, Québec, Jeunesse et Grand Prix décernés jusqu’ici par les journalistes de l’association.

Le Prix Comics de la Critique ACBD 2019 est remis à Mister Miracle, scénarisé par Tom King, dessiné par Mitch Gerads, publié par DC Comics et adapté en version française par Urban Comics sur une traduction de Jérôme Wicky.

Cette série complète de 12 épisodes représente un acte de défi envers un des génies du comic-book, Jack Kirby, créateur du personnage de Mister Miracle. Dans les objectifs du personnage-titre, dans la banalisation du divin cosmique, dans la sobriété d’un découpage gaufrier, tout est fait pour venir interroger le poids du « King des comics » sur la nouvelle génération d’auteurs et autrices du comic-book de super-héros.

Les quatre autres titres en compétition étaient :

  • Multiversity, scénarisé par Grant Morrison, publié chez Urban Comics
  • Pour l’amour de Dieu Marie, de Jade Sarson, publié chez Cambourakis
  • Tumulte, de John Harris Dunning et Michael Kennedy, publié chez Presque Lune
  •  X-Men Grand Design tome 1, par Ed Piskor, publié chez Panini Comic

Le prix sera remis dans le cadre de la Comic Con Paris 2019, qui nous accueille à l’occasion d’un panel donné sur la scène Workshop, vendredi 25 octobre à 16h15, en présence de l’éditeur français. La remise du prix s’accompagnera d’une discussion autour de l’album primé, sur le thème « Peut-on réellement échapper à Jack Kirby ? ».

Les finalistes du 5e Prix de la critique ACBD de la bande dessinée québécoise

L’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD) a le plaisir de dévoiler les trois finalistes pour le Prix de la critique ACBD de la bande dessinée québécoise 2019 :

  • Contacts de Mélanie Leclerc, Mécanique générale
  • Folk – Épisode 1, d’Iris, La Pastèque
  • La Petite Russie, de Francis Desharnais, Pow Pow

Ces trois titres ont été sélectionnés par les membres du comité de sélection du Prix de la critique ACBD de la BD québécoise 2019 parmi l’ensemble des ouvrages de bande dessinée publiés par des auteurs québécois entre le 1er juillet 2018 et le 30 juin 2019.

Le 5e Prix de la critique ACBD de la bande dessinée québécoise (BDQ) sera remis dans le cadre du Salon du livre de Montréal, Place Bonaventure, le vendredi 22 novembre à 13 h 45.

Le Prix de la critique de la bande dessinée québécoise assure une reconnaissance internationale francophone annuelle pour la BDQ. Il vise à mettre en avant la créativité, la diversité et la richesse de la BDQ au-delà des frontières du Québec. Il a également pour ambition, au même titre que le Grand prix de la critique ACBD, de « soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte, un livre de bande dessinée, publié en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquant par sa puissance, son originalité, la nouveauté de son propos ou des moyens que l’auteur y déploie ».

L’ACBD compte 97 membres actifs qui parlent régulièrement de bande dessinée dans les médias dans l’espace francophone européen et québécois.