Le futur, après la catastrophe, au menu de l’édition du 10 avril de la websérie Par la bande

Chaque semaine, Québec BD vous convie à une émission 100% bande dessinée avec l’animateur Raymond Poirier. Entrevues, découvertes, discussions, suggestions de lectures et auteur.es invités vous permettront d’explorer différentes thématiques et en apprendre un peu plus sur le 9e art québécois et ses artisans! Un rendez-vous hebdomadaire à ne pas manquer durant tout le 34e Festival Québec BD!

Cette semaine, Raymond Poirier reçoit Djief (Créatures T1, chez Dargaud), Cab (Hiver nucléaire T3, chez Front froid) et Tristan Roulot (Le Convoyeur T1, au Lombard) pour discuter de la façon dont la BD illustre le futur, après la catastrophe. Découvrez aussi les suggestions de lecture de Jérôme Vermette (Librairie La Liberté) et un dessin en direct, sur la musique de Bleu Kérozène.

Première diffusion : Samedi 16 avril, à 19h sur Facebook et Youtube
Disponible ensuite sur les plateformes du Festival et de La vie en BD.

David Gauthier en dédicace à la Librairie La Liberté ce jeudi 5 mars

La Librairie La Liberté a le plaisir de vous inviter à une séance de signature avec David Gauthier pour souligner la parution de sa bande dessinée Le Poids du vide. La séance se tiendra le jeudi 5 mars, de 17h à 19h.

À propos de l’auteur et de sa bande dessinée

David Gauthier, comme tant d’autres, a découvert son intérêt pour la bande dessinée à l’adolescence. « Geek » assumé, sa passion pour les jeux vidéo l’a amené à être directeur artistique dans ce domaine. Bachelier en design graphique, il a également occupé l’emploi de directeur de production tout en étant graphiste à son compte. Parmi ses nombreuses influences et muses, on notera le new-wave, Doom, les minifigurines Lego, le cinéma post-apocalyptique, Star Trek ainsi qu’Audrey Hepburn.

Le Poids du vide est une œuvre psychologique dans un univers de science-fiction où les parallèles avec notre société sont nombreux. Janvier, un jeune homme curieux et idéaliste, réalisera rapidement que les choses se perdent dans la colonie lunaire où il demeure. Le savoir, l’amour, l’amitié et la liberté sont des concepts en équilibre précaire dans ce monde où la désinformation et la bureaucratie prédominent.